Martin Greffe

For Your Eyes Only - Septembre-Mars 2017

Poste sur le projet : directeur artistique

For Your Eyes Only est un jeu d’infiltration et de stratégie asymétrique multijoueur développé sur Unity et jouable sur PC et tablette simultanément.

Le jeu prend place dans un univers dystopique futuriste où des pirates informatiques s’attellent à libérer l’héritage culturel de l’humanité, détenu par l’élite financière et politique d’un régime autocratique. Pour ce faire, ils devront infiltrer des réseaux informatiques lourdement gardés par des systèmes de sécurité appelé « sentinelles ». Pour chaque camp, stratégie, discrétion et tromperie seront les clés de la victoire.

For Your Eyes Only étant une expérience asymétrique, chaque joueur profite d’un gameplay distinct.. Le premier joueur, dit « Infiltré », joue sur un PC avec une manette de Xbox 360. Il prend le contrôle de l’avatar virtuel d’un pirate s’étant secrètement introduit dans un réseau informatique, se manifestant dans le jeu sous la forme d’un environnement physique. Il doit se déplacer sans être détecté, atteindre ses objectifs en temps limité et finalement s’enfuir. Il s’agit d’un gameplay d’action/infiltration à la 3ème personne – semblable à celui de Metal Gear Solid, Hitman, etc.

L’autre joueur, dit « Sentinelle », joue sur une tablette à l’aide de contrôles tactiles. Il prend le contrôle du système de sécurité contrôlant des gardes et des caméras que l’infiltré doit éviter ou tromper. A l’aide d’une vue d’oiseau, il doit repérer l’infiltré en se basant seulement sur les ondes sonores qu’il émet en se déplaçant ou la vue des dispositifs de surveillance. Il lui faut alors piéger l’intrus à l’aide de ses sbires et l’éliminer avant qu’il n’atteigne ses objectifs. Il s’agit donc d’un gameplay de stratégie et de réflexion.

Les deux joueurs, connectés en réseau local sans fil, prennent part à un face-à-face haletant mêlant course-poursuite, tromperie et infiltration au sein d’une architecture labyrinthique.

Anthony Bernard - tous droits réservés

Anthony Bernard - tous droits réservés